Caroline Karout est née au Liban, au bord de la méditerranée. Depuis sa naissance, elle a la sensation d’avoir été nourrie par cette terre aux vibrations particulières. Quelques années plus tard, elle partait pour Montréal. A 7 ans, elle arrivait en France.

Sa vie intérieure et son imagination ont toujours été, à ses yeux, essentielles et ressourçantes. Elle aime contempler, imaginer, créer. En grandissant, il lui est arrivé d’oublier de s’écouter. Elle courrait et elle s’oubliait. A chaque fois, et comme une piqûre de rappel, le corps le lui rappelait et la faisait ralentir. 

Elle a appris à observer le corps, le mental et les émotions.  Elle a appris à entretenir des relations plus harmonieuses et sereines avec elle-même, mais aussi avec son environnement. Elle tend aujourd’hui vers une vie simple, authentique et spontanée qui respecte ses désirs et ses valeurs profondes.

Elle aime apprendre et découvrir.  A l’université,  elle a choisi d’étudier la psychologie et d’en faire, quelques années plus tard, son métier. Formée à la psychanalyse de Freud, son attirance fut immédiate pour Karl Gustav Jung et ses concepts d’ « inconscient collectif», d’ « archétype » et de « synchronicité ». Puis vint, son coup de coeur pour la psychologie humaniste fondée sur la vision positive de l’être humain et les thérapies brèves

Plus tard, elle est tombée, « par hasard », nez à nez sur un ouvrage de spiritualitéUn cours en miracle de Helen Schucman et William Thetford. Cet enseignement repose sur l’accueil de soi et l’a profondément touchée. Elle l’a étudié et pratiqué intensément pendant plusieurs années. Sa vision du monde et son attitude ont changé.

Elle voit maintenant que tout est à sa place, tout s’orchestre naturellement, il n’y a plus de question, plus de recherche, plus de but à atteindre, plus de mission. Elle vit dans la découverte permanente d’elle-même et elle vit intensément chaque instant présent.

C’est, grâce et à partir de ce cheminement-là qu’elle a compris qu’il n’y avait pas de chemin. Elle propose aujourd’hui d’accompagner des personnes et de les aider à se libérer de croyances limitantes et de concepts issus du conditionnement afin qu’elles vivent, elles aussi, la vie qui leur correspond vraiment.