Les émotions ne vous appartiennent pas

Les émotions ne vous appartiennent pas. Elles viennent de loin, de votre enfance, de votre famille, des générations précédentes, des mémoires collectives de l’humanité. Elles émergent de votre espace intérieur et se projettent sur votre monde extérieur dans les situations de votre vie quotidiennes. Elles ont besoin d’un support pour exister, pour se matérialiser et prendre forme.

Les émotions font partie du flux de vie et elles passent par vous. Résistez-y, rejetez-les, refusez-les alors elles se renforceront, vous rendront régulièrement visite, vous colleront, vous feront souffrir… jusqu’à être reconnues et accueillies.

Regardez-les, écoutez-les, accueillez-les et autorisez-les à exister, elles vous traverseront et poursuivront leur chemin. Ce qu’elles souhaitent c’est simplement être prises dans les bras et être aimées.

Si à chaque instant vous accueillez vos émotions – et donc les croyances, les pensées et les sensations qui leurs sont reliés – vous êtes dans l’accueil, dans le lâcher prise et non plus dans la résistance. L’accueil permet de porter votre attention sur l’espace intérieur.

On fait, ensemble, un exercice ?

Exercice pratique : vivre l’instant présent

Vivez la vie comme une école et ses difficultés comme les exercices pour vous former, vous faire grandir, vous découvrir, vous dépasser, vous accomplir, vous aimer.

Acceptez les situations que la vie vous présentent sans les juger comme bonnes ou mauvaises. Ce qui vous arrive est ce qui est parfaitement adapté pour vous. Si cela vous arrive c’est parce que vous avez les moyens d’y faire face, c’est parce que vous avez déjà la solution.

Lâchez vos attentes et ce que vous estimez être ce que vous voulez vivre ou ce que vous ne voulez pas vivre. Remettez votre volonté à plus grand que vous et surfez, naviguez, adaptez-vous à chaque vaque qui arrive.

Adaptez-vous au flux de la vie et à ce qu’elle vous apporte. Acceptez ce à quoi vous ne vous attendiez pas, acceptez le changement, acceptez de lâcher le passé, acceptez de mourir et de renaître à vous-même à chaque instant. C’est cela vivre l’instant présent.

A cet instant vous êtes en pleine possession de votre potentiel, toutes vos capacités sont déployées, vous êtres en paix, serein et animé d’une joie profonde.

Écouter ses émotions n’est pas à confondre avec rester passif et de ne rien faire. Vous pouvez agir ou vous pouvez ne pas agir en pleine conscience.

Je vous invite aussi à faire des projets et à avoir des objectifs à court, moyen et long terme, dans chaque domaine de votre vie (santé physique, santé émotionnelle, mentale et spirituelle, relation amoureuse, famille, vie sociale, vie professionnelle, argent).

Enfin, je trouve que respirer, boire de l’eau, se promener dans la nature, marcher, contempler, prier, méditer, faire silence, se reposer apportent une grande aide au retour sur soi.

Vous me direz…


Lâcher prise, des astuces pratiques

Aimeriez-vous vous sentir serein et en pleine possession de votre potentiel en toute situation ? En paix ? Animé par une joie profonde ? Oui ? Alors, lâchez prise !

Vous avez sans doute déjà entendu ce mot, ce mot tendance, utilisé à toutes les sauces : lâcher prise. Mais quelle est la signification de cette expression: lâcher prise ? La plupart d’entre nous souhaitons lâcher prise. Mais comment ? Comment fait-on pour lâcher prise ? Y aurait-il un mode d’emploi, une recette, une technique?

Lâcher prise veut dire cesser de vouloir maitriser et contrôler les situations de votre vie quotidienne. Autrement dit, cela veut dire accepter, accueillir ce qui vous arrive et ce qui arrive autour de vous. Cela veut dire : laisser le flux de la vie suivre son cours, le laisser passer, couler librement à travers vous.
Vous vous demandez peut-être quoi accueillir concrètement ?

Alors on peut accueillir les émotions, les pensées, les sensations. Cela veut dire en prendre conscience, les regarder en face, les écouter, accepter leur existence et reconnaître innocemment leur droit à exister elles aussi.

Exercice pratique « le lâcher prise »

Le monde extérieur est le reflet, le miroir, il est à l’image de l’attention que vous portez à l’espace intérieur.

Alors portez votre attention sur votre espace intérieur et vos émotions. Prenez conscience, regardez, écoutez-vous. Au milieu de votre poitrine. quelle émotion ressentez-vous à cet instant ?

Pour vous aider, imaginez l’émotion tel un petit enfant qui crie, pleure, hurle. Il cherche votre attention. Tant qu’il ne l’obtient pas complètement, il redouble d’intensité, encore et encore. Vous  vous bouchez les oreilles, vous résistez, vous fuyez, vous combattez. Jusqu’à ce qu’épuisé, vous lâchez prise, vous rendez les armes. Vous avez tout essayé alors vous vous asseyez en face de lui et vous lui dites « c’est bon je t’écoute ».

C’est à cet instant que le miracle se produit. L’enfant se calme, vous le prenez dans vos bras, vous le réconfortez et puis, apaisé, il repart à ses occupations.