Vous êtes le jardinier de votre vie


Votre vie est à l’image d’un jardin. Ce que vous semez vous le récoltez. Si vous n’aimez pas ce que vous y voyez alors il suffit de changer les graines que vous utilisez; c’est simple (peut-être pas facile).

La permaculture est un moyen holistisque de prendre soin de son environnement. Cela consiste à avoir une approche globale et à considérer votre jardin comme un tout, chaque règne et chaque espèce a sa place et son utilité.

Si vous semez des graines de carottes, vous allez récolter des carottes. Vous semez de toutes petites graines et vous vous retrouvez avec de grandes carottes.  Le processus de croissance suit son cours.
A l’image d’une antenne émettrice/réceptrice si dans votre vie, vous semez de l’insatisfaction, de la frustration, du manque, vous allez récupérer des situations et des personnes de même nature en plus grand. Si vous semez de la gratitude, de l’accueil, de l’acceptation vous allez attirer des situations et des personnes qui vous offrent ce ressenti en plus fort.

Dans le jardin, la patience est le maître mot. Pour faire pousser une graine vous avez besoin d’ingrédients tel que le temps, l’attention, l’amour, l’eau, la lumière du soleil. Vous avez une longue période durant laquelle vous ne voyez pas, tout se passe à l’intérieur, dans la terre. Le commencement du processus de création de toute chose est non visible à vos yeux et pourtant primordial, telle une gestation. Durant cette période la mobilisation de votre énergie est indispensable. Vous ne pouvez pas réduire vos efforts, abandonner le jardin ou marcher sur votre semailles, au risque de ne jamais rien voir apparaître.

Et un jour, la jeune pousse traverse la terre et vous la voyez, toute petite, toute tendre, toute fragile. Tout ce que vous avez crée dans votre vie a suivi ce processus. Vous êtes le maître jardinier de votre vie, le grand paysagiste, le créateur de ce que vous y observez.


Les émotions ne vous appartiennent pas

Les émotions ne vous appartiennent pas. Elles viennent de loin, de votre enfance, de votre famille, des générations précédentes, des mémoires collectives de l’humanité. Elles émergent de votre espace intérieur et se projettent sur votre monde extérieur dans les situations de votre vie quotidiennes. Elles ont besoin d’un support pour exister, pour se matérialiser et prendre forme.

Les émotions font partie du flux de vie et elles passent par vous. Résistez-y, rejetez-les, refusez-les alors elles se renforceront, vous rendront régulièrement visite, vous colleront, vous feront souffrir… jusqu’à être reconnues et accueillies.

Regardez-les, écoutez-les, accueillez-les et autorisez-les à exister, elles vous traverseront et poursuivront leur chemin. Ce qu’elles souhaitent c’est simplement être prises dans les bras et être aimées.

Si à chaque instant vous accueillez vos émotions – et donc les croyances, les pensées et les sensations qui leurs sont reliés – vous êtes dans l’accueil, dans le lâcher prise et non plus dans la résistance. L’accueil permet de porter votre attention sur l’espace intérieur.

On fait, ensemble, un exercice ?

Exercice pratique : vivre l’instant présent

Vivez la vie comme une école et ses difficultés comme les exercices pour vous former, vous faire grandir, vous découvrir, vous dépasser, vous accomplir, vous aimer.

Acceptez les situations que la vie vous présentent sans les juger comme bonnes ou mauvaises. Ce qui vous arrive est ce qui est parfaitement adapté pour vous. Si cela vous arrive c’est parce que vous avez les moyens d’y faire face, c’est parce que vous avez déjà la solution.

Lâchez vos attentes et ce que vous estimez être ce que vous voulez vivre ou ce que vous ne voulez pas vivre. Remettez votre volonté à plus grand que vous et surfez, naviguez, adaptez-vous à chaque vaque qui arrive.

Adaptez-vous au flux de la vie et à ce qu’elle vous apporte. Acceptez ce à quoi vous ne vous attendiez pas, acceptez le changement, acceptez de lâcher le passé, acceptez de mourir et de renaître à vous-même à chaque instant. C’est cela vivre l’instant présent.

A cet instant vous êtes en pleine possession de votre potentiel, toutes vos capacités sont déployées, vous êtres en paix, serein et animé d’une joie profonde.

Écouter ses émotions n’est pas à confondre avec rester passif et de ne rien faire. Vous pouvez agir ou vous pouvez ne pas agir en pleine conscience.

Je vous invite aussi à faire des projets et à avoir des objectifs à court, moyen et long terme, dans chaque domaine de votre vie (santé physique, santé émotionnelle, mentale et spirituelle, relation amoureuse, famille, vie sociale, vie professionnelle, argent).

Enfin, je trouve que respirer, boire de l’eau, se promener dans la nature, marcher, contempler, prier, méditer, faire silence, se reposer apportent une grande aide au retour sur soi.

Vous me direz…